Jorge Rafael Videla

Jorge Rafael Videla, né à Buenos Aires le 2 août 1925 est un général et homme politique argentin. Il dirigea l'Argentine et la guerre sale, après le coup d'état militaire du 24 mars 1976 qui destitua Isabel Perón. En 1981, il céda la présidence au général Roberto Eduardo Viola. Il a été placé en résidence surveillée au retour de la démocratie en 1983.

Sommaire

  • 1 Education et carrière militaire
  • 2 La prise du pouvoir
  • 3 La politique de la junte
  • 4 La fin du régime
De gauche à droite: Massera, Videla et Agosti
De gauche à droite: Massera, Videla et Agosti

Education et carrière militaire

Naissance à Mercedes, en Argentine, le 2 août 1925 : son père est colonel. Il obtient un diplôme du Collège national militaire en 1944 puis entame sa carrière militaire. Après avoir travaillé au ministère de la défense de 1950 à 1962, il prend la direction de l'académie militaire en 1962. En 1971, Videla devient général. Deux ans plus tard, il devient chef d'état-major avant d'être nommé commandant en chef de l'armée argentine, en 1975, sous la présidence d'Isabel Peron, qui a succédé à son époux.

La prise du pouvoir

Le 24 mars 1976, Videla, à la tête d'une junte militaire, s'empare du pouvoir. La junte restera en place jusqu'au 10 décembre 1983. Elle se compose dans un premier temps de Videla, du commandant de la marine, l'amiral Emilio Eduardo Massera et du commandant des forces aériennes, le Brigadier-général Ramón Agosti. Videla cède la présidence de la Junte au général Roberto Eduardo Viola en 1981.

La politique de la junte

Les militaires argentins mènent une guerre sans relâche à l'encontre d'idéaux de gauche et à toute opposition à la civilisation "chrétienne et occidentale". Au cours des années qui suivent, l'armée assassine ou fait disparaître de 10 000 à 30 000 personnes. Parallèlement, quelques 500 000 opposants au régime se voient contraints à l'exil, pour échapper à la répression.

La fin du régime

Au cours de l'année 1983, le régime militaire, affaibli par sa cuisante défaite face à la marine britannique dans la guerre des Malouines, cède la place à un gouvernement civil démocratiquement élu avec pour président le radical Raúl Alfonsín.

 

Publié sous GNU Free Documentation License. "Jorge Rafael Videla." Wikipédia, l'encyclopédie libre. 21 juillet 2006, 06:37 UTC. 31 juillet 2006, 20:55 <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jorge_Rafael_Videla&oldid=8813722>.

bottom

Copyright 2005 - 2017 © Dictateurs.com