Idi Amin Dada

Idi Amin Dada Oumee (17 mai 1928-16 août 2003) est un militaire et chef d'État ougandais au pouvoir entre le 25 janvier 1971 et le 11 avril 1979.

Entré dans l'armée coloniale britannique en 1946 en tant que cuisinier, il y combattit plus tard les Mau Mau au Kenya. Après l'indépendance de l'Ouganda il grimpe rapidement les échelons de la hiérarchie militaire ougandaise et se voit nommé chef d'état-major en 1966 par le président Milton Obote. Il a entre-temps été champion de boxe en Ouganda dans la catégorie poids-lourds entre 1951 à 1960.

Prenant connaissance de la volonté d'Obote de l'écarter du fait d'une tendance un peu trop forte à la corruption et à la brutalité, Idi Amin prend les devants en janvier 1971 et renverse Obote par un coup d'État militaire, suivi d'exécutions massives des ethnies jugées favorables à Obote.

Il installe l'armée à tous les échelons du pouvoir ougandais, et lui permet de bénéficier largement de la corruption qui règne sur Kampala. L'expulsion en 1972 des 50 000 asiatiques (majoritairement indiens) d'Ouganda ne manqua donc pas d'être suivie de la confiscation de leurs biens.

Dada est hanté par la perspective d'un contre-coup organisé par Obote, et développe une paranoïa et un terrorisme d'État, certains Ougandais suspects de subversion apprenant par le biais de la radio qu'ils sont « sur le point de disparaître ». Une tentative avortée d'Obote ne fait que renforcer cette psychose.

En 1976, Dada offre un refuge au commando palestinien qui a détourné un vol Air France en provenance de Tel-Aviv, et lui permet de se poser à l'aéroport d'Entebbe. Une unité d'élite de Tsahal sauve les otages et inflige un camouflet militaire à Dada, qui se vengea en massacrant tout le personnel de l'aéroport.

Amin Dada est analphabète et donne ses ordres par téléphone. Il décide de favoriser la population musulmane afin de mieux recueillir l'argent de la Libye et de l'Arabie saoudite. Les chrétiens s'estiment assiégés et protestent officiellement contre le terrorisme d'État en 1977, par la voix de l'archevêque Luwum. Celui-ci est assassiné peu de temps après par Amin Dada en personne.

En 1978, une partie de l'armée se mutine et se réfugie en Tanzanie. Ceci conforte les soupçons de Dada à l'encontre du président tanzanien le mwalimu Julius Nyerere, et l'incite à envahir la Tanzanie le 1er novembre 1978. Cependant, malgré l'aide de 3000 soldats libyens, l'armée tanzanienne aidée des rebelles de l'UNLA (Uganda National Liberation Army, Armée de libération nationale d'Ouganda) parvient à contre-attaquer et rentre dans Kampala en avril 1979.

Dada s'enfuit en Arabie saoudite après un transit par la Libye. Le dictateur qui s'était proclamé "dernier roi d'Ecosse" et envoyait des lettres d'amour à la reine d'Angleterre, le "boucher de l'Afrique" sous le rêgne duquel ont péri des centaines de milliers d'Ougandais est mort dans son lit.

 

Publié sous GNU Free Documentation License. "Idi Amin Dada." Wikipédia, l'encyclopédie libre. 19 juillet 2006, 16:30 UTC. 30 juillet 2006, 14:22 <http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Idi_Amin_Dada&oldid=8783415>.

bottom

Copyright 2005 - 2017 © Dictateurs.com